FESTIVAL
TRANSAMÉRIQUES

DANSE + THÉÂTRE
21 MAI - 04 JUIN 2015
9E ÉDITION, MONTRÉAL

FESTIVAL
TRANSAMÉRIQUES

DANSE + THÉÂTRE
21 MAI - 05 JUIN 2015

9e
ÉDITION
MONTRÉAL

2014 mobile haut FR

Danse

Beauty remained for just a moment then returned gently to her starting position…

Robyn Orlin | Moving Into Dance Mophatong
Johannesburg
23, 24 mai
Beauty remained for just... © John HoggBeauty remained for just... © John HoggBeauty remained for just... © John HoggBeauty remained for just... © John HoggBeauty remained for just... © John Hogg
Danse
Beauty remained for just a moment then returned gently to her starting position…

Réputée pour ses critiques désopilantes de la société sud-africaine, la chorégraphe Robyn Orlin fait du recyclage un art dans une œuvre chatoyante pleine de bonne humeur. Jouissif.

Lire la suite
Beauty remained for just a moment then returned gently to her starting position…

Une exubérante animatrice de foule, déesse autoproclamée du recyclage, nous accroche aux froufrous de sa robe pour une virée en quête de la beauté. On la décèle dans un bric-à-brac d’échanges avec le public, d’éclats de films sur la vie africaine, de dialogues truculents et de costumes 100 % récup’. Elle se dégage de la vitalité de corps possédés par le rythme et la fantaisie de performeurs auxquels il suffit d’un mot pour improviser une chanson.

Réputée pour ses critiques désopilantes de la société sud-africaine, la chorégraphe Robyn Orlin glisse dans le pur plaisir de révéler son amour pour sa ville natale, Johannesburg. En complicité avec les danseurs extravertis de la compagnie phare Moving Into Dance Mophatong, elle nous entraîne au cœur battant de cette métropole où le rire et la créativité sont les meilleurs alliés contre l’adversité. Un grand bain de bonne humeur dont on ressort régénéré. Jouissif.

Billets
Monument-National
Salle Ludger-Duvernay
23 mai - 20 h 00
24 mai - 20 h 00
Longueur : 1 h 05

Tarif régulier : 48 $ / 43 $
30 ans et moins /
65 ans et plus : 43 $ / 38 $
Taxes et frais de services inclus

En parallèle

Rencontre avec Robyn OrlinRencontre avec les artistes en salle après la représentation du 24 mai
#FTA2013
23, 24 mai / Monument-National / Google Map
 
45.509191 -73.562350
  • MONUMENT-NATIONAL
  • 1182, boul. Saint-Laurent
Artistes
Robyn Orlin © Olivier Pascaud
Robyn Orlin | Moving Into Dance Mophatong

D’engagement et de folie
Née en 1955 à Johannesburg, Robyn Orlin y a présenté son premier solo en 1980, à l’issue d’une formation à la London School of Contemporary Dance qu’elle complètera plus tard à la School of Art de Chicago. Intégrant textes, chants, vidéo et arts plastiques, ses œuvres théâtrales et déjantées parlent des réalités complexes d’Afrique du Sud, appuyant généralement là où ça fait mal. D’où le surnom d’« irritation permanente » qu’on lui accole dans son pays et le prix Jan Fabre de l’œuvre la plus subversive qu’elle a reçu (et ce n’est pas le seul) en France. Dans ses créations caractérisées par des titres à rallonge (comme Daddy, I’ve seen this piece six times before and I still don’t know why they’re hurting each other, une de ses pièces phare), cette ex-militante anti-apartheid s’attaque autant au racisme, à la pauvreté, au sida, à la dictature et aux travers de la société qu’aux codes et symboles de la culture blanche.

Installée à Berlin depuis une dizaine d’années, elle a beaucoup œuvré en France où elle a mis en scène deux opéras. Ayant déjà créé des œuvres pour des gardiens de musée, un danseur de hip-hop ou les chanteurs d’une chorale, elle collabore pour Beauty Remained… avec Moving Into Dance Mophatong, figure de proue de la danse sud-africaine. Depuis 1978, cette compagnie s’inscrit dans la résistance à la ségrégation avec des distributions mixtes et des œuvres mêlant traditions africaines et formes occidentales. Elle constitue aussi la principale école de danse contemporaine de Johannesburg.

Échos des médias

« Un spectacle joyeux, assuré avec sincérité et belle authenticité. Place à une dense conjugaison d’effets dansés et d’humour furtif. Brûlant soleil apparemment enfantin. »
Jean-Dominique Burtin, Mag Centre, 05 octobre 2012


« Vidéo, danse, énergie et humour... Avec la compagnie Moving Into Dance Mophatong, Robyn Orlin parvient à faire émerger la pureté de la misère. »
Culturebox, 24 septembre 2012


“It [the piece] makes up with its energetic and considered performances, leaving the audience, as Orlin and her collaborators do, wondering “what it is that is truly beautiful in Africa and by doing this the big question of what is beauty”.”
Jackie May, Times Live (Johannesburg), November 23, 2012


“Orlin herself is highly respected within the art and dance fraternity and is known to be controversial and thought-provoking when it comes to her award-winning, multifaceted talents.”
Artslink.co.za, November 14, 2010

Hyperliens

Robyn Orlin
Moving Into Dance Mophatong

Crédits

Crédits

UN SPECTACLE DE Robyn Orlin
INTERPRÉTATION Julia Burnham + Oscar Buthelezi + Teboho Letele + Nhlanhla Mahlangu + Sunnyboy Motau + Sonia Radebe + Muzi Shili + Thandi Tshabalala DE Moving Into Dance Mophatong
ASSISTANCE À LA CHORÉGRAPHIE Nhlanhla Mahlangu
MUSIQUE Yogin Rajoo Sullaphen
VIDÉO Philippe Lainé
COSTUMES Marianne Fassler
LUMIÈRES ET DIRECTION DE TOURNÉE Denis Hutchinson
RÉGIE Thabo Pule
PHOTO John Hogg 

PRODUCTION City Theater & Dance Group (Johannesburg) + MIDM - Moving Into Dance Mophatong (Johannesburg) + Damien Valette Prod (Paris)
COPRODUCTION Tilder + City Theatre & Dance Group (Johannesburg) + Biennale de la danse de Lyon + MAC - Maison des Arts de Créteil + Maison de la musique de Nanterre

CRÉÉ À LA DEMANDE DE Gervanne + Matthias Léridon ET BÉNÉFICIAIRE DU SOUTIEN DE Tilder

RÉDACTION Fabienne Cabado

Création au Transbordeur, Biennale de Lyon, le 24 septembre 2012

INFO-FESTIVAL
514 844 3822
1 866 984 3822
FTA.QC.CA